dimanche 5 novembre 2006

Introduction

La structure des populations des grandes villes dans le monde ne se résume plus à un éventail de classes sociales mais de plus en plus à une carte de la diversité culturelle qu’on peut rencontrer en milieu urbain. Les communautés ne sont plus définies par une catégorie socioprofessionnelle mais par leur style de vie. Ses minorités culturelles urbaines ont parfois leurs propres pratiques d’achat et de consommation et établissent de plus en plus les tendances à suivre.

Nous verrons dans cette page que la culture et la consommation sont deux concepts liés. Nous verrons, plus particulièrement, que les sous-cultures urbaines anglo-saxonnes ont de plus en plus d’influence dans les modes de consommation de certaines communautés asiatiques.

Dans un premier temps, il est important de donner quelques définitions afin de bien cerner le sujet qui nous occupe.

Une explication des différents termes abordés afin de cerner le sujet

-Stéréotype : opinion généralisée concernant, bien souvent, un type d’individus, un groupe ou une classe sociale.

-Culture urbaine : culture des villes. En effet, dans toutes les grandes villes du monde, il existe des éléments culturels qui leur sont propres. Attention, au Etats-Unis et en Grande Bretagne, on utilise aussi ce terme pour désigner la culture « Hip Hop ».

-Sous-culture (ou subculture) : ensemble des valeurs, pratiques et normes propres à un groupe social à l’intérieur d’une culture plus globale tout en s'y différenciant par des éléments secondaires. On peut aussi parler de culture intime. (punk subculture)

-Marketing ethnique (marketing communautaire) : la diversité culturelle se développe dans beaucoup de société industrielle. Il y a donc des opportunités à saisir en marketing en segmentant le marché et en proposant des produits spécifiques à une minorité ethnique.

Posté par carrezclaire à 05:34 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Introduction

Nouveau commentaire